Chanvre et marijuana

Chanvre et marijuana

Il y a toujours une confusion sur la diffĂ©rence entre le chanvre commercial et la marijuana. MalgrĂ© le fait qu’il s’agisse de la mĂȘme espĂšce vĂ©gĂ©tale, on les distingue ici. Entre autres, dans l’utilisation, la composition chimique, la croissance et la culture. GrĂące Ă  ces informations, nous souhaitons montrer oĂč se situent les principales diffĂ©rences et comment ces termes peuvent ĂȘtre compris correctement. Dans le mĂȘme temps, la “weed” en tant que telle (la marijuana) Ă©tait confrontĂ©e Ă  de nombreux stigmates, ce qui est encore le cas aujourd’hui. C’est pourquoi nous souhaitons dĂ©crire – dans la mesure du possible – certaines hypothĂšses erronĂ©es.

Le chanvre et la marijuana appartiennent tous deux Ă  la mĂȘme espĂšce vĂ©gĂ©tale, le cannabis sativa. Or, la situation est similaire avec la comparaison des races de chiens. Les chiens de grande taille, de petite taille, faibles et forts diffĂšrent sur le plan de la gĂ©nĂ©tique physique, mais aussi sur le plan de la nature, du comportement, qui varie beaucoup d'une race Ă  l'autre. Il en va de mĂȘme pour le chanvre et le cannabis. Ils sont suffisamment diffĂ©rents pour trouver des utilisations diffĂ©rentes, mais suffisamment semblables pour ĂȘtre croisĂ©s.

Une seule et mĂȘme chose

Lechanvre et la marijuana appartiennent tous deux Ă  la mĂȘme espĂšce vĂ©gĂ©tale, le cannabis sativa.

Or, la situation est similaire avec la comparaison des races de chiens. Les chiens de grande taille, de petite taille, faibles et forts diffĂšrent sur le plan de la gĂ©nĂ©tique physique, mais aussi sur le plan de la nature, du comportement, qui varie beaucoup d’une race Ă  l’autre. Il en va de mĂȘme pour le chanvre et le cannabis. Ils sont suffisamment diffĂ©rents pour trouver des utilisations diffĂ©rentes, mais suffisamment semblables pour ĂȘtre croisĂ©s.

Chimie

L’une des diffĂ©rences chimiques est que le chanvre produit peu ou pas de THC. Le chanvre a une teneur trĂšs Ă©levĂ©e en CBD par rapport aux cannabinoĂŻdes. Par consĂ©quent, le chanvre n’est gĂ©nĂ©ralement pas adaptĂ© pour se dĂ©foncer, mais son goĂ»t est trĂšs similaire.

Comme la marijuana pourrait ĂȘtre dĂ©finie comme un objectif de reproduction. Avec ces plantes, l’objectif explicite est de faire pousser des niveaux Ă©levĂ©s de THC. L’effet psychoactif est intentionnel et maximisĂ© chez les cultivateurs expĂ©rimentĂ©s. La marijuana a une teneur trĂšs Ă©levĂ©e en THC par rapport au chanvre, mais elle contient Ă©galement d’autres cannabinoĂŻdes, comme le CBD.

Selon une autre dĂ©finition, la sous-espĂšce du chanvre est classĂ©e dans l’espĂšce “Cannabis Sativa”. Et ce, s’il contient moins de 0,3 % de THC. Ainsi, l’utilisation concerne directement la fabrication de textiles, de produits en fibres, de carburants et de produits tels que les huiles de CBD.

La marijuana, quant Ă  elle, est le cannabis “consommĂ©” qui met l’accent sur les bĂ©nĂ©fices psychoactifs. Il contient plus de 0,3 % de THC et n’est pas non plus seul avec le Cannabis Sativa. L’espĂšce apparentĂ©e Cannabis Indica appartient au genre Cannabis, mais n’a qu’un lointain rapport avec le chanvre ou Cannabis Sativa. Ce chiffre est Ă  peu prĂšs comparable Ă  celui du chien domestique et du loup. Tous deux appartiennent au mĂȘme genre, et ne sont donc gĂ©nĂ©tiquement apparentĂ©s que de loin. Dans ce cas, le Cannabis Indica est aussi de la marijuana, car il a Ă©galement une forte teneur en THC. Cependant, l’effet est diffĂ©rent de la marijuana sativa en raison de l’interaction des terpĂšnes.

Mais est-ce une explication suffisante ? Nous ne le pensons pas. Nous regardons en arriĂšre pour voir ce que c’est vraiment :

Plantation de chanvre en plein air

Diverses cultures

On pense que le cannabis a Ă©tĂ© l’une des premiĂšres denrĂ©es Ă  ĂȘtre cultivĂ©es par l’homme au dĂ©but du NĂ©olithique. Et les objectifs du cannabis ont changĂ© au cours de l’histoire. Alors que la mĂ©decine Ă©tait au centre des prĂ©occupations au nĂ©olithique et Ă  l’Ăąge du bronze, les fibres pour les mĂąts, les cordes, le papier et les matĂ©riaux ont pris une importance croissante au Moyen Âge. Cette approche monoculturelle de l’humanitĂ© est peut-ĂȘtre la meilleure justification pour laquelle il existe diffĂ©rents cannabis sativa, ou le chanvre est diffĂ©rent de la marijuana.

Le rĂ©sultat est que le chanvre contient toujours moins de THC. Donc naturellement, sur une trĂšs longue pĂ©riode de plusieurs milliers d’annĂ©es, le THC a disparu du chanvre. Le CBD qui y Ă©tait enrichi prĂ©sentait toutefois une forte valeur ajoutĂ©e thĂ©rapeutique et nutritionnelle.

Surtout pour les rituels chamaniques, qui ont Ă©tĂ© pratiquĂ©s plusieurs milliers d’annĂ©es avant JĂ©sus-Christ. existait dĂ©jĂ , l’augmentation de la teneur en THC Ă©tait d’un plus grand intĂ©rĂȘt pour la psychoactivitĂ©. L’effet d’intoxication permettait aux chamans d’atteindre un Ă©tat de transe volontaire et de communiquer hors du corps. Ici on parle donc plutĂŽt de marihuana.

Et aujourd'hui ?

Le chanvre est densĂ©ment cultivĂ©. Les champs sont gĂ©nĂ©ralement plus Ă©troits dans les serres, ce qui signifie que le chanvre pousse donc avec peu de branches latĂ©rales. Pour ce faire, il ne faut pas non plus sĂ©parer les mĂąles des femelles. Le cultivateur de chanvre le fera venir Ă  la pollinisation, car les graines sont l’un des produits les plus populaires du chanvre.

Dans le catalogue europĂ©en du chanvre, jusqu’Ă  52 types de chanvre sont autorisĂ©s pour l’agriculture.

Sur
Culture du cannabis
une certaine distance entre les plantes est trĂšs importante, afin qu’elles puissent se dĂ©velopper en largeur. Les fleurs ont besoin d’espace pour se dĂ©velopper librement. La prĂ©disposition gĂ©nĂ©tique de la marijuana est aussi de produire des fleurs plus belles et plus pleines. Les mĂąles sont sĂ©parĂ©s ici afin que la pollinisation ne puisse avoir lieu. Les fleurs de marijuana ne sont vraiment agrĂ©ables que sans graines. En outre, la puissance (c’est-Ă -dire la teneur en THC) diminue considĂ©rablement aprĂšs la pollinisation, car la marijuana femelle investit son Ă©nergie dans la maturation des graines. Et plus longtemps elle n’est pas fĂ©condĂ©e, plus les fleurs sont grandes et puissantes.

Un croisement accidentel entre la marijuana et le chanvre signifie que les fleurs de la prochaine génération seront plus faibles. Tant par leur taille que par leur teneur en THC. A propos, la culture du chanvre avec un taux de THC inférieur à un pour cent est
légal en Suisse
. Des permis doivent ĂȘtre obtenus pour le cannabis riche en THC.

Hanf Samen mit Holzlöffel

Stigma

Mais quand on entend cannabis de nos jours, on l’assimile immĂ©diatement Ă  la marijuana, l’herbe, l’ott, …. Ce n’est que la moitiĂ© de la vĂ©ritĂ©, comme le montre l’exemple du chanvre. Le terme “marijuana” vient de l’espagnol familier. Les immigrants mexicains ont eu l’idĂ©e de fumer du cannabis Ă  des fins rĂ©crĂ©atives.

La longue campagne anti-cannabis menĂ©e aux États-Unis dans les annĂ©es 30 a fait en sorte que ce mot – surtout pour les immigrants – soit devenu un peu comme le mot “N”. De nos jours, les gens prĂ©fĂšrent Ă©galement dire “cannabis mĂ©dical” plutĂŽt que “marijuana mĂ©dicale”, n’est-ce pas ?

Cela rĂ©pond Ă©galement Ă  la question de savoir si le chanvre seul est une plante “mĂąle” et le cannabis une plante “femelle”. Ce n’est pas possible. Le chanvre continue Ă  se dĂ©velopper de maniĂšre indĂ©pendante, comme mentionnĂ© ci-dessus.

De mĂȘme, dĂ©finir la diffĂ©rence par l’usage mĂ©dical ou rĂ©crĂ©atif est une erreur car ce n’est pas assez fondamental. Par exemple
Huile de CBD
une valeur Ă©levĂ©e dans l’utilisation rĂ©crĂ©ative et le THC a Ă©galement des avantages mĂ©dicinaux pour soulager la douleur.